lundi 1 mars 2010

Un anthropologue aux îles Marquises (1)

Un anthropologue aux îles Marquises ? : le défi n'est pas ordinaire pour un miniaturiste.
Je m'en suis tirée comme j'ai pu !
Voici, pas à pas, mes premiers essais.

Le coffrage : en carton plume de 5 mm, recouvert d'un joli papier, imitation peau de tortue. La boîte mesure 30 x 19 X 11,5 cm (dimensions extérieures)













Le cadre : avec des décorations aux allures ethniques qui me semblent tout à fait appropriées. Au fond : un paysage polynésien. Sur les murs, un tissage de raphia.















Pour le plancher : des lattes de bois peintes à la peinture acrylique blanche sur lesquelles j'ai passé un "jus" de café noir pour leur donner un ton très légèrement caramel.

Le toit : des brins de raphia collés et agraffés sur un socle de carton. Les poutres sont des baguettes de balsa.


J'ai ajouté un tapis : il mesure 11x7 cm, au demi-point de croix, sur un canevas fin (9 points au cm). J'ai dessiné une grille avec un motif Tiki : l'art traditionnel polynésien que l'on retrouve souvent sur les planches de surf ou les tatouages.


Au fond, il fallait une balustrade qui ouvre sur le paysage. J'ai utilisé des pieds de meubles recoupés et des baguettes de balsa. Sur la colonne, une bande de papier sur laquelle sont imprimés des motifs Tiki.

Voici les premiers meubles : une table et un tabouret.


Mais surtout une chaise de plage pour se reposer à l'ombre. Elle est faite en bois tendre, avec quelques épingles à couture et un bout de torchon !

Pour un chercheur toujours en voyage, il fallait, bien sûr, une valise.

Elle est en carton recouverte de papier imitant le cuir.


Pour tenir compagnie à notre anthropologue solitaire, quoi de mieux qu'un sympathique squelette (un jouet du commerce !). Remarquez, au passage, que la valise est maintenant couverte d'auto-collants qui témoignent des dernières escales visitées.


Le squelette, tenait une hache dans une main et un gourdin dans l'autre. Une fois dépouillé de ses accessoires belliqueux, que lui ajouter ? J'ai pensé à un perroquet (mon premier essai de volatile en pâte FIMO). Je précise tout de même pour les puristes : il n'existe pas de perroquet sur les îles Marquises... !
Ajouter une image La suite... dans un prochain épisode !

1 commentaire:

El Manitas a dit…

encantador todo, es una preciosidad lo que tienes aquí, te felicito.

http://el-manitas.blogspot.com

mi enlace Picasa
https://picasaweb.google.com/114110161218958902413